Accueil arrow Infos arrow Tir à l'arc arrow Santé et Tir à l'arc > Prise de médicaments
Aug
28
2009
Santé et Tir à l'arc > Prise de médicaments Version imprimable Suggérer par mail
 
Ecrit par Webmaster, le 28-08-2009 00:00
Pages vues 3239    

Facebook!
Image

Prise de médicaments : que faire ?

Présentation du dispositif permettant aux sportifs de se soigner.

Depuis le 1er janvier 2004, la lutte contre le dopage a pris une forme commune dans tous les pays et pour tous les sports. Le code mondial anti-dopage précise les devoirs et les responsabilités de chacun, tant au niveau des organisations gouvernementales qu'au niveau des Fédérations sportives nationales et internationales, des sportifs et de l'encadrement. Pour en savoir plus consultez le code Mondial Anti-dopage.

Dans le cadre de l’adoption du code mondial antidopage par la France, les sportifs peuvent aujourd’hui bénéficier d’une prise en charge d’un état pathologique aigu ou chronique exigeant le recours à une substance ou méthode interdite. La mise en place d’une telle prise en charge est conditionnée par la présentation et l’acceptation, le cas échéant, d’une autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (AUT) par l’instance concernée (cf. schéma ci-dessous).



Critères d’attribution d’une A.U.T.


L’A.U.T. ne peut être obtenue qu’en respectant les critères suivants :

  • L’usage thérapeutique d’une substance ou méthode interdite ne doit produire aucune amélioration de la performance autre que celle attribuée au retour à un état de santé normal.
  • Le sportif subirait un préjudice de santé significatif en l’absence d’administration de la substance considérée.
  • Aucune alternative thérapeutique raisonnable pouvant se substituer à la substance ou méthode normalement interdite ne doit exister.


Les différents types d’A.U.T.

Il existe deux types d’A.U.T. : l’A.U.T. standard et l’A.U.T. abrégée. Les caractéristiques de chacune sont détaillées dans le tableau suivant :

A.U.T. abrégéeA.U.T. standard

Strictement limitée aux glucocorticoïdes par voies non systémiques et pour les béta-2 agonistes par inhalation.

Pour tout traitement comprenant une substance ou une méthode figurant sur la liste des interdictions qui ne peut être autorisé par une demande d’AUT abrégée.

Utilisation d’un formulaire d’A.U.T. abrégé

Utilisation d’un formulaire d’A.U.T. standard

Une attestation est adressée au sportif par l’organisation concernée dès que celle-ci a reçu une demande complète et conforme.

La demande sera examinée par un comité pour l’autorisation d’usage à des fins thérapeutiques.

Le sportif peut commencer le traitement dès que le formulaire a été reçu par l’organisation compétente (cf. accusé de réception, accusé de télécopie).

Si accordée, le sportif ne peut commencer le traitement qu’après avoir reçu l’autorisation de l’organisation compétente (sauf rares cas).

  • les formulaires d'A.U.T. abrégée (Strictement limitée aux glucocorticoïdes par voies non systémiques et pour les béta-2 agonistes par inhalation) pour le  sportif national et pour le  sportif international
    ainsi que
  • les formulaires d'A.U.T. standard pour le  sportif national et pour le  sportif international doivent être téléchargés sur le site de l'Agence Française de Lutte contre le Dopage


Conseils sur la procédure de demande d'une A.U.T.


 S’assurer de l’utilisation du formulaire approprié (standard ou abrégé - selon le cas).
• Télécharger le formulaire d'A.U.T. sur le site de l'Agence Française de lutte contre le dopage
• Remplir le formulaire si possible à la machine ou en capitales d'imprimerie. Si le formulaire n'est pas lisible, il sera considéré comme incomplet et retourné au sportif.
• Expédier la demande en l’accompagnant de toute la documentation nécessaire et conserver une copie de l’ensemble ainsi qu’une preuve de la transmission du dossier ou accusé de réception de la demande.
• L’A.U.T. est attribuée pour une durée d’un an. Les sportifs nécessitant des traitements de longue durée doivent donc réitérer leur demande chaque année. 
 

Organisme auquel adresser sa demande d’A.U.T.


L’organisation vers laquelle s’adresser est dépendante du niveau sportif de la personne requérante et du type de compétition auquel elle prend part, comme schématisé ci-dessous. 
 
 

Remarques générales


D’une manière générale, lors d'un contrôle anti-dopage :

  • tous médicaments ou tous produits administrés doivent être consignés dans le procès verbal de prélèvement.
  • l’archer doit présenter son A.U.T., le cas échéant, ainsi que le certificat d’approbation à l’agent de contrôle.

Si la substance est détectée et si l'A.U.T est en vigueur, le résultat sera déclaré négatif (si la substance est bien entendu en correspondance avec la prescription).

Enfin, tout archer licencié à la F.F.T.A. doit s'assurer que tout 'produit' ou substance qu'il utilise ne contient aucune substance interdite (liste sur
www.santesport.gouv.fr et décret du 11 janvier 2007).





Voter !

Citer cet article Imprimer Envoyer à un ami

Commentaires utilisateurs ()

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.9 © 2007-2018 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >
© 2018 Archers de la Ténarèze et du Gabardan
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.
"" L'archer a un point commun avec l'homme de bien : quand sa flèche n'atteint pas le centre de la cible, il en cherche la cause en lui-même."" [Confucius]
Last update:
05 September 2018